Ma peau et moi #1 : dans la cuisine

Ma peau et moi #1

Comme je l’ai déjà mentionné à plusieurs reprises mon grand truc c’est ma peau. Pour moi un joli teint c’est 90% du travail, je peux parfaitement sortir sans maquillage si mon teint est correct… Alors certes pour une peau chouette il y a le maquillage et les produits de soin mais avant tout il y a ce que l’on mange. Ce qui est dans notre assiette a un véritable impact sur notre peau ! Je crois ne rien dire de très neuf mais à titre perso je me suis mise à vraiment y croire il y a seulement quelques mois ! 

Petit retour en arrière. Au lycée j’ai été particulièrement gâtée niveau acné, j’ai même pris le traitement roaccutane (si vous vous voulez en savoir plus n’hésitez pas à me le demander ) pendant plusieurs mois… J’ai dû tester la moitié des antibios sur le marché sans parler des crèmes et lotions, des nettoyants de supermarchés ou des recettes de masque trouvés sur internet. Un de mes profs – celui de sport- pas particulièrement plein de tact m’a balancé un jour « Si tu ne mangeais pas aussi mal tu aurais moins de bouton ». Bon, en oubliant que je ne lui avais rien demandé et qu’à 15 ans ce genre de réflexion fait mal, je me suis un peu braquée contre lui. Moi ? Mal manger ? Déjà quel rapport avec ma peau ? En plus à la différence de beaucoup de mes copines à la peau nickel je ne mangeais ni sucreries ni barres chocolatées à la pause alors… J’ai mis de côté cette théorie de « ce que tu manges a un effet sur ta peau » à la poubelle.

Et puis j’y suis revenue il y a quelques mois. Finalement j’ai fait le lien entre ce qu’il y a dans mon assiette et ce que je retrouve sur mon visage. Si on y réfléchit cette théorie est loin d’être idiote : si la personne qui mange gras peut causer des problèmes à son coeur, que celle qui boit trop endommage son foie pourquoi certains produits que j’avale n’auraient-ils pas un impact sur ma peau… qui est un organe comme un autre ?

Forte de cette idée j’ai construit ma théorie. Attention je ne suis pas dermato, ni même esthéticienne, je n’ai pas vu de médecin pour en parler j’ai simplement pas mal lu à ce sujet… Chacun est différent et réagit différemment ce sont donc les conclusions que j’ai tirées pour moi, à ce moment de ma vie et elles sont loin d’être universelles ! 

Au moment de l’adolescence je pense que j’ai simplement hérité de gènes pas très cool, les nombreux traitements que j’ai pris n’ont pas dû aider car ils sont très agressifs, mais à presque 25 ans et plus de 10 ans d’acné j’en ai eu marre et je me suis renseignée. De nombreuses raisons expliquent l’acné de l’adulte et les solutions sont diverses. Coline et Rose Cocoon en parlent super bien dans de nombreux articles. Les boutons peuvent être dus à des produits appliqués sur la peau, aux hormones, à des pics de stress, des réactions allergiques, une peau mal démaquillée, la nourriture…

L’idéal pour trouver comment traiter son acné, qui peut être très gênante, j’en ai beaucoup pleuré, est évidemment de consulter un dermatologue. Faites ce que je dis mais pas ce que je fais, je n’ai évidemment été voir personne. Marre que l’on me dise que j’ai des boutons – je sais merci- et de gober des antiobios… Car je pense vraiment que l’état de notre flore intestinale a un impact sur la qualité de notre peau hors le principes des antibiotiques est de détruire tous les probiotiques bons et mauvais… Ca ne me semblait pas logique… Je ne voulais pas non plus des crèmes agressives de mon adolescence.

Depuis Janvier je teste donc une nouvelle manière d’avoir une jolie peau. Combinée à des soins tout doux et du maquillage adapté ma peau s’améliore de jour en jour.

Comment ai-je fait ?

J’ai commencé par sortir de mon alimentation tous les produits laitiers (lait de vache). En effet d’après tout ce que j’avais lu deux types d’aliments pouvaient le plus probablement causer l’acné : le gluten et le lait de vache. Etant littéralement accro aux spaghettis – je me suis nourrie exclusivement de pates pendant mes cinq ans d’études – j’ai préféré commencer par tester le lait. Pendant trois semaines  j’ai complètement cessé de consommer du beurre, de la crème, du fromage – la partie la plus dure, même aujourd’hui ! Ainsi que tous les produits industriels contenant du lactose (mais je mange ceux ou il n’y a que des traces de lactose) En trois semaines quasiment aucun de ces très gros et douloureux boutons que l’on ne peut pas percer n’est apparu. J’ai ensuite enchainé avec trois semaines ou j’ai mangé des produits laitiers en petites quantité : un dessert pour mon anniversaire, un morceau de fromage, un sandwich avec du beurre. Et BOUM retour de mes petits amis douloureux. Mes boutons sont particulièrement localisés sur les joues, ils sont rouges, enflés et me font mal. Impossible de m’en débarrasser !

A ce moment là ça a été décidé, j’arrête le lait. J’ai beaucoup entendu « Mais c’est n’importe quoi », « Tu vas être carencée ». Et je n’ai jamais vu de médecin pour confirmer ce que je pense mais depuis 9 mois sans lait ma peau s’est très nettement améliorée. Je ne pense pas que ce soit dû uniquement à l’arrêt du lait. En effet en transformant mon alimentation qui était à base de spaghettis-beurre-fromage rapé, j’ai adopté un régime alimentaire plus sain et je suis devenue curieuse gustativement parlant. (Maman, si tu me lis, tu peux confirmer). En gros j’ai intégré à tout mes repas des fruits et légumes, découvert les oléagineux, le plaisir de cuisiner, j’ai aussi stoppé presque tous les produits industriels ce qui je pense, n’est pas un mal.

L’amélioration de ma peau n’est pas encore totale mais elle est visible et dès que je fais un écart (un peu trop de vin, quelques bonbons…) je le vois. Coïncidence ou pas arrêter les produits laitiers et diversifier mon alimentation va de paire avec une plus jolie peau dans mon cas. Je suis sûrement particulièrement sensible à ce que je mange mais c’est peut être une piste de réflexion pour celles et ceux qui ne trouvent pas d’explications à ces disgracieux qui nous pourrissent la vie !

Et pour vous l’alimentation et la peau ont-elles un rapport ?

Publicités

2 réflexions sur “Ma peau et moi #1 : dans la cuisine

    • Ah ! Merci de confirmer mon propos et qui pourrait croire qu’on arrête le beurre et le fromage pour le plaisir ? Non non, mais ça fait découvrir de nouveaux horizons et si c’est pour un bienfait je le fait sans problème !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s